Coaching et communication positive

Coaching et communication positive

C’est l’ensemble des connaissances et des pratiques organisées en une véritable et authentique méthode de dialogue, qui permet de garder un état d’esprit positif pour exprimer les faits de façon affirmative dans toute situation relationnelle, et de mener à bien, pour les deux protagonistes, la communication qui s’est engagée pour atteindre un objectif de convergence gagnant-gagnant.

La communication positive est indispensable dans toutes les situations relationnelles difficiles ou conflictuelles, à forte charge émotionnelle : quand l’autre ne veut pas, ne sait pas ou dit qu’il ne peut pas, ainsi que dans tous les cas où il s’agit d’obtenir la coopération d’autrui et son engagement dans un plan d’action ou un changement. Les séances de coaching étant une parfaite illustration de ce genre de situation, la communication positive s’impose comme la compétence.

Plus d’infos directement sur le site : http://www.omebatobo.fr/coach-a-caen/

Coaching gagnant

Elle est aussi impérative dans toutes les situations de blocage ou de conflit, en tant que dernier recours. Il convient de l’adapter à la mouvance des situations et de l’utiliser comme un miroir de l’autre, en appliquant la célèbre formule « Romain avec les Romains, loup avec les loups ».

La communication positive se distingue donc très nettement de l’angélisme auquel certains s’imaginent pouvoir la réduire : c’est essentiellement une méthode pragmatique de prise en charge d’autrui dans les situations qui l’exigent. Elle peut être utile à un manager vis-à-vis de ses collaborateurs comme à un coach, dont c’est la raison d’être principale s’il veut conduire son client à bon port. Le coach se révèle être un passeur d’états d’âme.

Créativité et Coaching

La créativité est une conduite intellectuelle de détour consistant à mettre en oeuvre, dans une démarche opérationnelle, l’ensemble des connaissances, des pratiques, des techniques qui conduisent à favoriser la pensée divergente afin de résoudre des problèmes concrets, difficiles, nouveaux, en utilisant à la fois des méthodes rationnelles et des méthodes faisant appel à l’imaginaire.

Lors du processus communicationnel qui unit le coach à son client, la créativité permet de sortir du dogmatisme inhérent à toute relation pédagogique et du formalisme préconçu par une autorité, pour s’adapter en permanence de façon ludique et innovante aux attentes, besoins et contraintes que l’écoute active permet de déceler.

Le développement de ce domaine de compétence permet aussi d’avoir recours à un langage imagé, métaphorique, humoristique qui détend une ambiance relationnelle figée ou tendue. C’est souvent le cas dans les situations de coaching.

Coaching et approche relationelle

La créativité permet surtout au coach de procéder en permanence à des renversements de points de vue et de conserver une optique positive, orientée sur la solution des problèmes exposés, de répondre à des questions ardues ou à des objections soulevées pour élaborer des solutions ou trouver des points de convergence.

Ainsi, de proche en proche, le cours de la communication mènera à la construction de plans d’action originaux et concrets. Enfin, la créativité oblige le coach à suspendre son jugement (aussi bien dans son expression que dans sa pensée, ce qui est encore plus difficile à maîtriser) pendant que le coaché s’exprime.

De façon plus générale, tout coach désireux de développer un comportement créatif de base doit se soumettre à une règle d’écoute absolue et laisser la place à l’entière expression du coaché, afin de procéder, dans un deuxième temps, à un tri qui permettra d’élucider le propos de celui-ci.

Ce principe se retrouve dans la démarche de la communication positive comme dans la méthodologie générale de résolution de problèmes. Toutes deux conduisent d’abord à faire l’inventaire des informations en passant au crible les données de la problématique (quoi, qui, quand, où, pourquoi, comment, combien, puis à les ordonner pour parvenir à un plan d’action concerté décidé par le client.

Coaching et dialogue

Dans le contexte organisationnel, celui qui engage le dialogue et le conduit à son terme , un plan d’action bâti autour d’objectifs identifiés et acceptés composant un projet professionnel aussi utile au salarié qu’à l’organisme qui l’emploie, doit pleinement assumer sa responsabilité pendant toute la durée du processus jusqu’à l’issue de ce dernier et même dans ses résultats ultérieurs. L’importance et le sérieux de la formation préalable du coach deviennent alors les conditions de la réussite du processus de coaching, qui vise à « prendre en charge » l’autre. Pour comprendre cette prise en charge, du latin cum munus qui est l’origine étymologique du mot « communication », nous pourrions avancer l’analogie suivante : c’est le client qui cherche sa route et conduit ; le coach est comme un passager qui écoute le conducteur du véhicule tempêter contre son itinéraire, son véhicule et son compagnon de route à coups de « comment faire ? », « pourquoi ? » , « par où passer ? ». La moindre proposition du passager , le coach, loin de calmer le conducteur, ne fait qu’augmenter son ire. Le passager doit simplement veiller à ce que le véhicule n’aille pas dans le fossé, ne capote ni ne déclenche un accident. De temps en temps, sa clairvoyance, fondée sur une intelligence affective décuplée par la conscience du danger, lui permettra d’aiguiller le conducteur et de le ramener à une attitude plus paisible et réflexive afin qu’il fasse les bons choix aux carrefours qui le feront hésiter quant à la route à poursuivre pour atteindre la destination qu’il recherche. Dans cette optique, la communication positive permet donc, à qui en possède la maîtrise, d’engendrer et de développer un dialogue utile, fructueux et satisfaisant pour les deux acteurs’.

Une subtile intégration des contraires La philosophie zen accorde une importance fondamentale à l’attitude d’écoute et au silence qui la magnifie, comme l’a bien montré Roland Barthes. Elle est rendue possible par le développement de l’intelligence affective fondée sur la recherche d’une relaxation intérieure, procurée par une respiration abdominale contrôlée qui fait naître chez le sujet un calme profond favorisant le contrôle émotionnel et l’inhibition du stress

Laisser un commentaire

Fermer le menu